L’indispensable prévision de trésorerie

1- Pourquoi faire une prévision de trésorerie ?

Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets : « Ma prévision de trésorerie m’a tuer ! »

Il s’agit tout à la fois de protéger l’entreprise et de protéger les dirigeants. De plus en plus les tribunaux de commerce vont rechercher la responsabilité de ceux-ci lorsqu’ils n’ont pas mis en place les outils de pilotage qui auraient permis d’identifier les problèmes et d’anticiper.

La prévision de trésorerie est un exercice structurant. Elle permet d’anticiper les grands événements capitalistiques tels que levée de fonds, rapprochement, cession…Mieux comprendre les flux entrants et sortants permet de mettre en place des plans d’actions pour corriger des dérives éventuelles. L’expérience d’un grand nombre de missions de management de transition réalisées sur ce thème a permis de démontrer qu’en moyenne 7 % du chiffre d’affaires dort dans les bilans. Soit compte tenu de la rentabilité moyenne (très faible) des PME/PMI en France, plusieurs années de free cash flows récurrents. L’optimisation des flux financiers opérationnels est donc une véritable mine d’or pour les entreprises. Mais comment peut-on mettre en place des plans d’actions sans mesure ? C’est de la prévision de trésorerie et de sa mise à jour que découlent ces plans d’actions. Faire l’effort de modéliser les flux physiques et les flux financiers est donc indispensable si l’en veut s’en sortir. Faire l’effort une fois c’est bien. Mettre à jour régulièrement et fiabiliser le modèle au fil de l’eau c’est mieux.