Nos amis les Emirs…

A quoi cela sert-il de débourser 220 Millions d’Euros pour acheter des stars mondiales et perdre 3 à 1 contre le Bayern ?

Manque de niac ? Trop payées les stars ? Trop protégées ?

Vous n’avez rien compris …Le problème c’est l’entraîneur…

C’est plus facile de s’en prendre à l’entraîneur …D’ailleurs celui-ci n’a pas droit à l’erreur. Il est déjà annoncé partant …Remplacé par qui ? Un manager de transition du ballon rond ?

Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets …Dans le football comme la vie en entreprise c’est le collectif qui prime …

Regardez Franck RIBERY, un guerrier, un vrai manager de transition, se fondre dans le collectif…Il n’a jamais eu le Ballon d’Or, il a failli l’avoir il y a quelques années…Il ne l’aura jamais …Et pourtant il était le meilleur joueur de la meilleure équipe du monde…le Bayern de Munich …et cela n’a pas suffi…Regardez le match de la semaine dernière …Qui allume l’étincelle ? Qui met l’équipe dans le sens de la marche ? Qui crée les décalages ? Qui emmène la moitié de la défense adverse sur un seul déplacement ? Qui libère les espaces pour les autres joueurs de l’équipe ? Qui a toujours cette intelligence de la situation ?

Champion du monde de l’avant dernière passe !

Je ne résiste pas à faire le parallèle avec notre beau métier : le management de transition. Franck Ribery, souvent décrié, parfois moqué, c’est le prototype du joueur que l’on aimerait tous avoir dans son équipe. Pas de but sans dernière passe et pas de dernière passe sans mouvement, sans décalage ni sans avant dernière passe…

Quelle leçon de football ! Quelle leçon de vie tout court ! Et il faut que ce soit un manager expérimenté comme Ribéry qui nous la livre …

Une superbe leçon à méditer pour tous les managers de transition…

Ce qui fait la réussite d’une entreprise ou d’une mission de transition ce n’est pas le clinquant, mais l’abnégation…